Retour à CR Réunions

CR – 3 mars 2017

Fait depuis la dernière réunion

  • Création d’une liste de diffusion pour le GT.
  • Elaboration de premières données chiffrées.
  • Premières utilisations du guide de communication non genrée dans les mails d’Isabelle.
  • Rencontre avec la direction INRIA.
  • Edito de S. Ubeda dans Ouest-inria.
  • Sélections d’actions coup de coeur.

Constitution du GT

  • TODO
    • @Nathalie : contacter des doctorants.
    • @Anne : contacter nathalie bertrand et Christine Morin.
    • @Agnès : créer un blog.

Discussion sur les chiffres de M. Basseville, enrichis par les informations de Marc Meneyrol

  • Les chiffres de Michèle sont à consolider puisque les listes électorales n’incluaient que les non permanents avec plus de 1 an d’ancienneté.
  • Extraction possible de GEF en anonymisant les identités des personnels. Informations disponibles : Genre, Equipe, Organisme, Statut, emploi, corps, fonction, nationalité, HDR, année naissance.
  • Première analyse des chiffres à consolider.
    • INRIA : très faible recrutement de femmes chercheures dont les impacts se propagent.
    • CNRS : très peu de DR mais beaucoup de jeunes recrutées récemment qui n’ont pas encore candidaté
    • Ingénieur non permanent.e.s BAP E : très peu de femmes.
    • ENS/UR1 : beaucoup plus de rang B que de rang A.
    • BAP F et J : très forte féminisation.
    • Biais autour de l’HDR : des proportions moins importantes de femmes que d’hommes rang B ont une HDR.
  • TODO
    • @Marc : sortir automatiquement les chiffres identifiés comme pertinents à partir de l’extraction GEF (si on veut faire un suivi ?)
    • @Anne : avoir les fichiers similaire côté INRIA.
    • @Michèle : écrire aux organisateurs de séminaires pour essayer d’avoir des chiffres.

Accueil des stagiaires

Question sur les affiches de thèse

  • Malaise réel ressenti pour certaines affiches.
  • Cependant, ne pas se poser en censeur.
  • Etre vigilants et aller solliciter les équipes des affiches « borderline » pour leur demander quel est le rapport avec le sujet de thèse et les sensibiliser.

Sensibilisation

  • Ne pas faire une rubrique dans Ouest-Inria mais plutôt traiter le sujet au fil de l’eau de manière ludique.
  • Créer un blog pour diffuser les infos et faire quelques rappels sur l’existence du blog.
  • Conf Lunch : exemple fanny bugnon, Isabelle Collet (suisse).
  • Utiliser le support de l’écran de la cafet pour sensibiliser. Première action de sensibilisation : autour du 8 mars (« journée des droits des hommes… détournement de l’appel à s’arrêter à travailler à 15h40).
  • TODO
    • @Nathalie et Agnes : préparer une proposition d’affiche, à valider par les directions.

Suivi des carrières

  • Essayer de faire une ébauche de propositions simple à proposer aux directions pour un accompagnement des carrières.
  • TODO
    • @Anne : essayer de trouver des exemples de politique parité d’autres labos.
    • @Benoit, Michèle, Jean-Marie (?) : adapter ca localement.

Visibilité des actions

  • Institutionnaliser à moyen terme le GT : soit une commission pérenne (mais est-ce que ca peut-être dans l’organigramme), soit via un.e chargé.e de mission « égalité », mais le travail collectif c’est mieux…

Etude des chiffres fournis par Michèle (fichier liste électorale d’octobre)

Alerte de Michèle sur le fait qu’il y a des petits nombres qui peuvent tout changer.

  • Non permanents présents depuis plus d’un an.
    • Pourcentage de doctorant.e.s à l’IRISA : XX/235 ? (via agnès) = 16.7%.  A comparer au nombre de candidat.e.s CR2 ? (retrouver les chiffres CR2 inria l’année dernière).
    • Post-doc : XX/32 ?
    • Ingénieur.e.s non permanent.e.s BAP E: 5%. Peut être un élément à regarder. Influencé par le vivier ?
  • Administratif.ve.s
    • en BAP F-J : 36 femmes+7 hommes, contractuels 11 femmes pour 5 hommes. Fonctionnaires : 25 femmes/2 hommes. A relativiser (contractuels : les hommes ont un très haut de diplome et le caractère précaire est contrebalancé par les statuts qui sont très intéressants et renouvellés tous les ans).
    • BAP E masculine et BAP J féminine.
  • Enseignant.e.s-Chercheur.e.s IRISA (52/262): 20% de femmes au total.
    • Avec seulement 5 femmes inria sur 53 (AM Kermarrec sortie, Jocelyne Erhel côté inria). N. Bertrand, les deux christine, Aline Roumy, Claire Lemaitre. Ca va baisser si on prend en compte le centre inria Rennes seulement.
    • Problème aussi du côté de l’ENS (0/7).
    • Rang A : effet de plafond de verre 13% vis à vis de 20% dans l’institut. Comprendre pourquoi certaines de candidate pas.
    • PR UR1-2 : 8% de femmes (3/37, sandrine blazy, sophie pinchinat, isabelle Puault).
    • CNRS : 1/7 : 14%. Inria : 10% de DR et il y a 10% de chercheuses. Le CNRS a fait un énorme effort pour recruter des femmes ces dernières années (6/12) mais il faut les promouvoir ! Côté Inria, la question est sur le vivier initial (pas de recrutement).
  • Vivier HDR rang B:
    • 19 Femmes en rang B, et 104 hommes en rang B. 15% des HDR rang A+B sont des femmes. 16,22% des rang B. Pas de biais sur le passage des HDR.
  • Chiffres restant à avoir
    • Avoir les tranches d’âge ?
    • Avoir les historiques de recrutement ? Cf ISTIC ? INRIA ? Rapports HCERES ?
    • Séminaires : voir avec les responsables de séminaire ? Ecrire aux responsables (via Michèle).
    • Pour le COS : manque l’information.
    • Comité des projets : les rang A chercheuses sont presque toutes responsables de projet.
    • Comité de centre inria.

Identification d’actions en fonction des coups-de-coeur de chacune et chacun

https://docs.google.com/spreadsheets/d/1LP7wSN7nSZoZoX3Z6eqhQ5qsHfj2yjXd1A3GhLGSJCQ/edit#gid=0